Accueil

Vue d’ensemble du mouvement de la JEUNESSE EVANGELIQUE AFRICAINE

 

La J.E.A est une œuvre évangélique groupant les jeunes d’Afriques dans des troupes contrôlées chacune par une église locale. La J.E.A se divise en quatre branches : les Flambeaux (garçons de 12 à 18 ans), les Sentinelles (garçons de 8 à 11 ans), les Lumières (filles de 12 à 18 ans) et les petites lumières (filles de 8 à 11 ans). Les principes de ces quatre branches sont identiques. Ils sont exposés dans la Brochure à l’usage des églises.

La Branche des Flambeaux fournit un programme complet pour les garçons de 12 à 18 ans. Chaque troupe dépend d’une église locale, elle est sous le parrainage de cette église et le contrôle du comité local. Chaque troupe doit suivre un ensemble de règles, comme il est précisé dans les manuels du mouvement.

Le nom : « Les flambeaux » est tiré de Philippiens 2 :15 (… Brillez comme des flambeaux dans le monde …). Briller dans  le monde pour rendre gloire à Dieu est la raison d’être des Flambeaux.

Les buts : ils sont variés, mais les buts essentiels sont de gagner les jeunes à Christ et de les former pour son service.

Article de foi : les flambeaux reconnaissent comme articles fondamentaux la foi en Christ et la foi dans l’inspiration et l’autorité divines des Ecritures (voir la confession de foi, page 24 du manuel du chef).

Le programme des flambeaux est à la disposition de toute l’église qui partage les convictions exposées dans les littératures du mouvement et manifeste le désir d’avoir un travail de ce genre parmi les jeunes.

La troupe : c’est le nom du groupe de l’église locale, qui se réunit chaque semaine. Le nombre idéal de    garçons pour une troupe est de 30 à 32. L’âge varie de 12 et 18 ans. Une troupe est divisée en groupe plus petits appelés patrouilles, comprenant chacune 6 à 8 garçons.

La progression : Une partie-clé du programme des Flambeaux est le système des étapes successives que l’on franchit en passant des épreuves. En faisant cela, le garçon se développe spirituellement, physiquement, mentalement et socialement.

Le chef de troupe : c’est le nom de celui qui dirige la troupe. Le chef de troupe est homme adulte, chrétien de la communauté locale, âgé d’au moins 21 ans, nommé par l’église locale. Les chefs de troupe-adjoints l’aident dans son travail.

Le comité local : Ce comité se compose de 2 à 6 membres de l’église locale. Il a pour tâche de conseiller et d’aider la troupe. Il est responsable devant l’église de la marche de la troupe, du maintien du niveau spirituel et de l’application du programme général du mouvement.

Les réunions : la troupe se réunit chaque semaine au jour fixé par le comité local. La réunion elle-même comprend plusieurs parties : la réunion de toute la troupe pour l’enseignement général du mouvement, des réunions par patrouille, l’enseignement des étapes, des jeux, des chants, une partie spirituelle et des activités variées.

Les camps : ils tiennent une grande place dans le programme des Flambeaux. Des camps réguliers sont prévus pour les vacances, et d’autres camps sont inclus dans le programme annuel.

Cours et camps de formation pour les chefs : ils ont destinés à préparer les chefs pour leur tâche parmi les jeunes. Ces cours continuent dans la mesure du possible pour le perfectionnement des anciens et la formation des nouveaux.

 

Autre information sur le mouvement.

"Le mouvement Flambeaux-Lumières est né en 1937 à Weston aux Etats-Unis sous l’appellation de Christian service Brigade (Brigade service chrétien).
De par son dynamisme, la brigade va très rapidement s’étendre et atteindre l’Afrique en 1953 par le Tchad, le Cameroun, le Gabon, la Centrafrique, le Kenya, la Côte d’Ivoire…et ce n’est qu’en 1973 que les premiers échos parviennent au Burkina Faso par Banfora d’abord avant de s’étendre sur Bobo-Dioulasso, Dégougou, Tougan, Djibasso, Ouaga, Gaoua, Nouna et Toma.
Le Sénégal est entré dans le mouvement en 1998 grâce à l’appui des chefs du Burkina.
En Afrique, la brigade prend le nom de Jeunesse évangelique africain (JEA). Le dépôt central est situé à Moundou au Tchad. La JEA est formée de jeunes garçons de 8 à 12 ans qui sont appelés les sentinelles, les 12 à 18 ans sont appelés flambeaux. 
Les jeunes filles de 8 à 12 ans sont appelées les petites lumières et celles de 12 à 18 ans sont les lumières. Ces jeunes sont encadrés par des chefs et des cheftaines. (...)"

Extrait de L'opinion N°361du 1 septembre au 7 septembre 2004 

Exhortation aux flambeaux et lumières ainsi que les autres visiteurs

Après tant d'année, voilà enfin un site specifiquement J.E.A pour ce mouvement qui est né depuis 1953 et qui a fait ses beaux jours au Tchad et jusqu'à aujourd'hui. Dieu soit loué pour la vie de C.T Christiant Djerobé, mon frère bien aimé avec qui j'avais dirigé la Troupe de l'EET N²1 d'Abéché pendant trois ans en tant que Chef titulaire avant de m'envoler ici pour Abidjan où je continue toujours l'oeuvre à l'UEESO. Frère, pour cette initiative si louable, Dieu se souviendra toujours de toi. A vous les Flambeaux et lumières du Tchad, de tous les autres Pays meme aux visiteurs de ce site, je vous dis que vous avez choisi la bonne part en visitant ne serait ce que deux minutes de vos temps ce site; mais avant de refermer, laissez quelques suggestions ou encouragement pour la vie de la J.E.A. N'hésitez pas aussi de critiquer s'il le faut le travail abbatu mais après, posez votre brique de construction avant de sortir si non merci de ne rien dire de mauvais sans apporter une solution.Que Dieu benisse tout le monde et que chaque Flambeaux et Lumière se souviènne de son mot d'ordre et de sa règle d'or pour le salut des âmes à gagner. Dieu benisse le Tchad. CT D.Loné Samuel UEESO CI DE Djomi Abidjan/Côte d'Ivoire

Lire la suite

Nouveau site pour la Jeunesse Evangélique Africaine du Tchad

Le site de la Jeunesse Evangélique Africaine du Tchad avec l'adresse http://djerobe.webs.com/ a été remplacé par  http://jeatchad.e-monsite.com/ 

Nous vous remercions de vos remarques et suggestions faites sur le site de la Jeunesse Evangélique Africaine du Tchad.

Nous vous remercions de votre participations.

Chef Loné Samuel, Abidjan, Cote d'ivoire;

Chef Seid Harou, Accra, Ghana

Sans oublier les autres visiteurs du site.

Nous vous exhortons une fois plus à l'amélioration du nouveau.

Vos contributions serons les bienvenues.

Merci

 

Vous êtes le 68912ème visiteur

Date de dernière mise à jour : 26/08/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site